Skip To Main Content

Rencontre avec Mme Favre Petroff, enseignante en STD2A

Hattemer

Rencontre avec Geneviève FAVRE PETROFF, enseignante à Hattemer 8ème pour les étudiants en Terminale de la filière STD2A.

 

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Mme Geneviève FAVRE PETROFF, je suis artiste et j'ai rejoint Hattemer 8ème depuis septembre 2022. J’ai fait l’école des Beaux-Arts à Genève à la suite de l’obtention de mon baccalauréat. J’ai obtenu mon diplôme en 2000 avec un travail que j’ai réalisé qui a obtenu un prix d’arts en Suisse. Ma spécialité est la performance, je travaille avec le son, l’espace, le costume, la lumière, la voix et la narration. 

J’ai travaillé pendant 5 ans à la Haute école des Arts à Berne au sein de l’Institut Y de la Transdisciplinarité, puisque mon travail, en tant que plasticienne, est transdisciplinaire. J'y enseignais l'art visuel, les arts plastiques, l'art vidéo ou en lien avec l’histoire de la musique et de la médecine par exemple. J’ai également eu l’occasion de donner un workshop sur la finance car il est important que les artistes sachent faire des liens avec le monde et l’actualité.

A la suite de ces 5 ans d’enseignement à Berne, j’ai déménagé à Paris et j’ai commencé à enseigner au sein d’une école d’arts près de mon domicile, vers Pigalle. J’ai par la suite fait la connaissance d’Hattemer car je m’y étais intéressée pour y placer mes filles. J’ai intégré Hattemer 8ème en septembre 2022 pour suivre la classe de Terminale STD2A composée de 6 élèves, ce qui est un vrai privilège. 

 

Comment présenteriez-vous votre enseignement en STD2A ?

La méthodologie d’enseignement que j’ai mise en place consiste à ce que chaque mois nous allions voir une exposition. Nous avons vu celle d’Elsa Schiaparelli au Musée des Arts Décoratifs, celle de Frida Khalo au Palais Galliera. Nous sommes également allés au Musée National de la Céramique. Lorsque nous revenons, nous faisons une planche à partir d'un angle de vue scénographique. Les élèves font des petits paragraphes de texte pour raconter les œuvres dessinées.

Je mets également en place un projet chaque mois. S’ils ont des difficultés, ils peuvent en faire une maquette ou des dessins avec des descriptions, un pitch avec un Powerpoint pour présenter leur projet tel un designer qui a une demande, une contrainte, un sujet.

Je leur demande enfin de réaliser des fiches de révision sous forme de petites fiches pour une frise chronologique affichée sur les murs de la classe. Nous avons ainsi travaillé depuis le début de l’année sur les surréalistes avec Elsa Schiaparelli donc les années 30. 

 

Quelle est la différence entre arts plastiques et design ?

En arts plastiques, nous nous concentrons sur les mouvements, périodes, tendances et styles que les peintres et sculpteurs ont inventés. A partir de cette étude, il est ensuite demandé aux élèves de s’en inspirer, de réétudier les styles.

En design, nous sommes plus autour de l‘objet utilitaire, comment penser la fonction d’un objet. Nous avons plus de contraintes qui obligent le créateur à se poser des questions d’usage et de fonctionnalité.

 

Quels sont les profils de vos élèves ?

Les profils sont assez différents donc je peux leur offrir un "service" plutôt personnalisé et les accompagner dans leur orientation post-bac. L’ambiance est très agréable et le fait d’être aussi peu permet d’avancer rapidement. 

Ce sont tout d’abord des élèves qui aiment dessiner, ils maîtrisent l’expression par le dessin. Ils sont également curieux, aiment aller voir des expositions ou ont été interpellés par des créations d’arts plastiques plus jeune, dans leur enfance. Les élèves en STD2A ne rejoignent pas cette filière sans avoir une fibre artistique.

Ils peuvent néanmoins être dans cette section sans souhaiter poursuivre dans le domaine du design. Ils peuvent s’orienter vers les métiers d’arts s’ils sont plutôt manuels; d’autres vont davantage être intéressés par la logique de plan, de conception géométrique et donc être davantage proches de l’architecture ou du design d’intérieur ou celui d’objets. J’ai par exemple une élève qui s’intéresse au graphisme, ce qui inclut la mise en page, les logos, l’identité de marque; une autre élève qui s’exprime très bien à l’oral mais aime moins le travail manuel, elle s’orienterait donc vers le marketing car elle aime conceptualiser les choses. La création et le design sont des domaines très larges qui permettent à chacun de trouver sa voie.

 

Quels sont les projets à venir sur l’année ?

Nous avons réalisé une première exposition avant les vacances de Noël et j’en prévois une nouvelle en avril autour du thème « Créer avec le vivant ». Les élèves vont travailler dessus durant les mois de janvier et février, au travers de deux projets en lien avec le végétal et les arts de la table. 

Durant le mois de février, nous travaillerons aussi sur les bijoux en lien avec l’animal.

Au mois de mars, je commencerai une nouvelle thématique intitulée « Au fil du temps », thématique très intéressante pour l’histoire du textile en France. Nous irons voir les kimonos au Musée du Quai Branly.

actualités hattemer