Skip To Main Content

L'association Bout d'Phil

Hattemer

Dans le cadre du programme Eco Ecole et le thème de la solidarité, choisi cette année, le Cours Hattemer 16ème a décidé de travailler avec l’association « Bout d’Phil ». Nous avons interviewé la fondatrice de l’association, Agnès Gourlet, afin d’en apprendre davantage sur cette collaboration.

 

Pouvez-vous nous présenter Bout d’Phil ?

Bout d’Phil est une association humanitaire, qui a vu le jour en janvier 1999 à Manille, aux Philippines, et qui s’est spécialisée dans la confection de vêtements pour enfants pour financer des scolarités.

L’idée est née en septembre 1998, lorsque j'étais volontaire aux Philippines avec Hélène Ryckelynck. Nous travaillions alors dans une association humanitaire de Manille, et avons décidé de monter un projet « couture » avec les mamans des enfants scolarisés par l’association, tous issus d’un quartier très défavorisé de Manille. L’association ayant dû fermer, nous avons décidé de fonder une association indépendante, « Bout d’Phil », permettant de vendre en ventes privées les produits que les femmes philippines cousent afin de financer les scolarités.

 

Quels sont les objectifs de l’association ?

- Donner aux couturières une juste rémunération pour leur travail.

- Scolariser leurs enfants (45 enfants en âge d’aller à l’école dont 12 à l’université) et participer aux achats des fournitures scolaires.

Pour la scolarité, nous pouvons dire que cela coûte environ 500€ pour une année avec les frais de scolarité, l’uniforme et quelques à côté (nous finançons notamment un goûter par jour car en général les enfants ne mangent qu’une seule fois par jour). Pour une année à l’université, il faut compter environ 800€.

Nous prenons donc en charge la rémunération des travailleuses, les soins médicaux et les frais de scolarité.

 

 

Comment fonctionne Bout d'Phil ?

Nous vendons principalement des vêtements d’enfants, avec une production d’environ 2000 vêtements par an. Nous faisons également de la création sur mesure pour des cortèges de mariage par exemple, et avons aussi quelques accessoires (sacs, tours de lit d’enfants…) et surtout nos boules de Noël brodées.

 

Nous sommes tous bénévoles. Une personne sur place aux Philippines gère l’association. Les couturières qui travaillent pour l’association peuvent travailler depuis chez elles, puisque nous leur avons fourni une machine à coudre, ce qui leur permet de rester avec leurs enfants.

 

Vous avez décidé de travailler avec l’école Cours Hattemer 16ème. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette collaboration ?

Senta, qui travaille au sein du Cours Hattemer 16ème, est ma cousine ! Elle a donc proposé à l’école que nous collaborions ensemble pour cette nouvelle année scolaire.

Nous avons donc commencé à travailler ensemble dans le cadre de la création de tote bags brodés avec le nom des élèves. A terme, nous allons présenter l’association à chaque classe durant le mois de décembre. Nous prévoyons également d’organiser une vente en décembre, avant Noël en proposant des boules de Noël smockées à la main.

  • association
  • ecoschool
actualités hattemer